Serpent constricteur
Animal de taille M
Dés de vie : 3d8+6 (19 pv)
Initiative : +3
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases), escalade 6 m, nage 6 m
Classe d’armure : 15 (+3 Dex, +2 naturelle), contact 13, pris au dépourvu 12
Attaque de base/lutte : +2/+5
Attaque : morsure (+5 corps à corps, 1d3+4)
Attaque à outrance : morsure (+5 corps à corps, 1d3+4)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : étreinte, constriction (1d3+4)
Particularités : odorat
Jets de sauvegarde : Réf +6, Vig +4, Vol +2
Caractéristiques : For 17, Dex 17, Con 13, Int 1, Sag 12, Cha 2
Compétences : Détection +7, Discrétion +10, Équilibre +11, Escalade +14, Natation +11, Perception auditive +7
Environnement : forêts chaudes
Organisation sociale : solitaire
Facteur de puissance : 2
Évolution possible : 4–5 DV (taille M), 6–10 DV (taille G)
Ajustement de niveau :

Généralement, le serpent constricteur n’est pas un animal agressif ; il cherche plus souvent à s’enfuir qu’à se battre. Il chasse exclusivement pour se nourrir, mais ne s’en prend pas aux créatures contre lesquelles il ne saurait user de son pouvoir de constriction.
Compétences. Tous les serpents bénéficient d’un bonus racial de +4 aux tests de Détection, Discrétion et Perception auditive, ainsi que d’un bonus racial de +8 aux tests d’Équilibre et d’Escalade.
Ils peuvent toujours choisir de faire 10 aux tests d’Escalade, même s’ils sont pressés ou menacés.
Ils utilisent soit leur modificateur de Force soit celui de Dextérité aux tests d’Escalade (en prenant celui qui les avantage).
Enfin, un serpent bénéficie d’un bonus racial de +8 aux tests de Natation visant à effectuer une tâche spéciale ou à éviter un danger. Il peut toujours choisir de faire 10 à ce type de test, même s’il est distrait ou en danger. Quand il nage en ligne droite, il peut recourir à l’action de course.

Combat
Ce serpent attrape sa proie dans sa gueule puis enroule ses anneaux autour afin de l’étouffer.
Constriction (Ext). Le serpent constricteur inflige 1d3+4 points de dégâts chaque fois qu’il remporte un test de lutte.
Étreinte (Ext). Pour utiliser ce pouvoir, le serpent constricteur doit réussir une attaque de morsure. Ensuite, il peut tenter d’engager une lutte (action libre) sans provoquer d’attaque d’opportunité. S’il remporte le test de lutte, il parvient à maintenir sa prise et peut utiliser son pouvoir de constriction.